Le theme du travail. La liste des traductions

Le theme du travail. La liste des traductions

Analyse de certaines traductions du "Bateau ivre" d'Arthur Rimbaud

Le theme du travail. La liste des traductions

Le travail est dédié aux traductions suivantes de poeme d’ Arthur Rimbaud “Le bateau ivre”: par Vladimir Elsner, 1909 (pas complet); par David Brodsky, 1929 (2 rédactions); par Benedict Livchits, 1927-1935; par Pavel Antokolsky, après 1945.

Les problemes du travail:

1. Analyser la fidélité factuelle des traductions lesdites. 2. Analyser expressivement les traductions. 3. Révéler les appels entre les traductions. 3 Donner un commetaire généralaux traductions.

La notation:

Toutes les traductions ont été marqué mot par mot selon la schème suivante:

Sans extraction – un mot (ou Le theme du travail. La liste des traductions une phrase) correspond assez précisément à l'original;

Italique – un mot ou une phrase correspond à l'orginal, mais pas précisément. Entre les parenthèses près du nom ou de la phrase extracté, on cite le fragment correspondant à l'original;

Soulignement – un mot (ou une phrase) est ajouté par le traducteur, pas de correspondance à l'original;

En caractères grason a cité les fragments de sens de l'original qui ne sont pas exprimés dans la traduction;

(Mesure?) - un déraillement de la mesure de traduction;

(Formation?) - la formation des mots est irréguli Le theme du travail. La liste des traductionsère.

Si un fragment de sens a eu un parallèle dans l’une ou l’autre traduction, on a indiqué en caractères gras ou au-dessus de la strophe: “comparer”, le numéro de la strophe, le nom du traducteur. Ex.: “«В трюме хлопок промок и затлело зерно» – comparer: «Мне было всё равно; английская ли пряжа, / Фламандское ль зерно мой наполняют трюм» 2, Livchits.

Devant chaque strophe, dont le numéro différe du cel de la strophe correspondante de l’original, on a indiqué: “= numéro de la strophe, Rimbaud”. Si un fragment de sens ne Le theme du travail. La liste des traductions correspond pas à la même partie de l'original que la strophe complète, on a сité sa correspondance près de lui.

Car la traduction de Brodsky existe en 2 rédactions et ils diffèrent substantiellement. On a analisé individuellement la traduction la plus précise, avec une marque: “(numéro de stophe) II”).

Ce travail ne prétend pas à être complet: on analyse seulment quelques traductions de la première partie du XX siècle.

Lors du travail avec cette traduction mot à mot original on a utilisé un traduction mot à mot d'Édouard Yermakov (http://samlib.ru Le theme du travail. La liste des traductions/e/ermakow_e_j/ivre.shtml) et une article de Evgueni Vitkovsky «У входа в лабиринт»(http://www.pergam-club.ru/book/export/html/2368). Les strophes pris du traduction de Ermarov on a marqués comme “(Eрм.)” et les éclaircissements de l'article – comme “(Вит.)”.


documentapcdugf.html
documentapcebqn.html
documentapcejav.html
documentapceqld.html
documentapcexvl.html
Документ Le theme du travail. La liste des traductions